Mont-Soleil: désormais aussi une plateforme de formation

14.06.2018

Mont-Soleil devient désormais aussi un pôle d’attraction pour la formation. Les connaissances acquises à travers les bonnes performances durables de la centrale solaire Mont-Soleil mise en service il y a 25 ans n’éveillent pas seulement l’intérêt du monde de la recherche et de l’industrie. La haute formation spécialisée développe également un intérêt croissant pour ces connaissances. En collaboration étroite avec l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), la société Mont-Soleil lance donc un programme «Summer PhD School Mont-Soleil» en août 2018.



Cette semaine de cours exigeante sous la direction scientifique de l’EPFL se destine aux doctorants, étudiants de master et autres participants qualifiés à l’échelle internationale. Elle se déroulera au sein de la plateforme Mont-Soleil,

unique au monde en son genre. Le thème du programme est «la mise en œuvre pratique des nouvelles énergies renouvelables». Il traitera de l’intégration judicieuse des nouvelles technologies dans le système de l’approvisionnement électrique. Présentant un fort potentiel de développement ultérieur, le «Summer PhD School Mont-Soleil» est un essai développé sur la base d’une initiative privée en étroit contact avec la Société Mont-Soleil et  l’EPFL et en collaboration avec d’autres acteurs intéressés. A l’échelle mondiale, rares sont les sites comparables où les étudiants peuvent bénéficier d’une connaissance pratique si vaste avec une observation directe et une expérience d’exploitation de longue date.   



L’écho reçu par le projet dans le Jura bernois et le canton de Berne est réjouissant. Les étudiants suisses et étrangers ne recevront pas seulement une formation académique. Ce projet représente également une occasion de leur présenter les atouts économiques, culturels et touristiques, de la région. Le programme «Summer PhD School Mont-Soleil» dont la Société Mont-Soleil et l’EPFL assument la responsabilité a été principalement développé sur la base du volontariat. Heureusement, le projet a obtenu un soutien extérieur notable, tout d’abord de la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP), de la ville de Saint-Imier, des entreprises Camille Bloch SA, Longines SA, Fromageries Spielhofer SA, La Goule SA et de la Jungfraubahn. De plus, il bénéficie du soutien généreux de la Banque cantonale bernoise, de La Mobilière, de BKW SA, de la Bourgeoisie de Berne et d’AEW Energie AG. Ce formidable élan de bonne volonté rend la participation abordable pour les participants, dont certains arrivent de loin. 



Go back